J’ai glissé chef, j’ai glissé !

Ça fait des lustres qu’il est là à s’acharner, des plombes qu’il joue les explorateurs entre clito, seins, vagin, et que je te gratouille, et que je te léchouille et que je te papouille.

Papa Jules et Maman Yvonne

Papa Jules et Maman Yvonne Je me souviens, j’avais dix ans c’était une belle journée de juillet, non de mai ou était-ce juin ? Une de ces journées où la moiteur de l’air se mêle aux doux parfums des fleurs et des arbres. Oui, tout en marchant je me sentais grisée par cette promesse d’été. Tournant rue Thiers, je vois un attroupement près de ma maison de Papa Jules et de Maman Yvonne, l’ensemble de mes camarades de classe.

Le visiteur

La pluie tombait, la pluie ruisselait depuis des heures. La vieille femme regardait par la fenêtre ce paysage de désolation qui s’étendait devant elle. La pluie tombait, et les nuages passaient devant le soleil dans une partie de cache-cache sempiternelle. Et les nuages s’étalaient transformant par intermittence les vitres en miroir. Et la vieille femme … Lire la suite Le visiteur

Ma Chanchan

    Une voix cristalline, un petit pull bleu ciel, un pantalon blanc, chansonnette à la bouche, la silhouette fine et élancée, le carré blond impeccable, c’est la première image que j’ai de toi.   On s’est détestées, tu te souviens ?   Moi sortant à peine d’une galère et toi qu’une méchante rupture avait anéantie. Tu … Lire la suite Ma Chanchan

Le Mauvais coucheur (Laurent H)

Laurent H ou la beaufitude assumée. Ben quoi ? Ça  arrive non ? Il en fallait un, c’est fait !  D’abord, il y a eu ce contact téléphonique professionnel.L’homme était charmant, gentil, intéressant, plaisant. Il a rappelé, je l’ai rappelé. Une dragouille sympathique s’est installée. Et puis ? Et puis je l’ai invité. Et ? Il est venu.Ah ? Alors ? D’abord, il est derrière … Lire la suite Le Mauvais coucheur (Laurent H)

Petites pensées en passant

Petites pensées en passant  Les hommes de ma vie sont comme des soleils d’avril, ils vous éblouissent sans jamais vous réchauffer.  Petit à petit, d’amour tiède en sentiments froids, votre cœur en jachère désespère de sortir de l’hiver.  Le moi est haïssable certes, mais c’est avec lui que je vais passer le reste de ma vie… De verre en … Lire la suite Petites pensées en passant