Ahmed

Ecoute petit, écoute… Je suis venu te parler d’Ahmed. Ça fait des heures qu’il erre dans le désert, il marche, il marche. Du sable, des dunes, du sable. Il a chaud Ahmed, il a si chaud, il marche droit devant lui. Lorsqu’il lève la tête, il voit l’air danser avec le soleil sur l’horizon de son chaud désespoir.

Ça fait deux heures qu’il a bu sa dernière gorgée d’eau Ahmed, il va mourir, il le sait mais il avance, il marche droit devant, il marche.

Soudain, devant lui, miracle, mirage, mirage, miracle : une oasis !

Il avance, il court, il plonge la tête la première dans l’eau accueillante. Il boit, il se mouille, il s’abreuve, il s’ébroue. Heureux, d’être là, d’être vivant, il s’allonge à l’ombre d’un palmier et s’endort.

Quand il se réveille, la nuit est tombée, Ahmed a faim.

Il cherche dans son sac mais ne trouve qu’une lampe de poche et quelques bricoles.

Son autre main frôle un petit sachet et le bout de ses doigts rencontre des dattes, des figues. Miracle !

Heureux Ahmed mange et mange encore. Jamais roi ne fit un tel festin !

Machinalement, il prend sa lampe de poche et éclaire le contenu du sachet, des vers grouillent sur les fruits. Alors Ahmed, éteint sa lampe et de remet à manger tranquillement.

Ecoute petit, écoute, si ventre affamé n’a point d’oreille, il n’a point d’yeux à l’évidence. Mais nous même, jusqu’où serions-nous capables d’aller pour assurer notre survie ?

2 commentaires sur “Ahmed

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s