Il te pleut.

Quel nigaud ! Non mais, quel nigaud !!

Elise regarde son frère, à la fois stupéfaite, amusée et paradoxalement elle éprouve comme une furieuse envie de le baffer !!

« Jean, pour l’amour du ciel, va dans le jardin ! Tu inondes la cuisine !! Qu’il pleuve, je trouve ça normal et nécessaire, quelquefois même agréable, mais maintenant, explique- moi pourquoi il pleut mais uniquement sur TOI ??

Un nuage au-dessus de la tête, Jean était penaud et réellement embarrassé, comme à chaque fois qu’une de ses initiatives tournait mal.

Du coup il se presse dans le jardin, ce qui permet de l’arroser par son simple passage.

« – Jean ! explique ! beuglait Elise à la fenêtre de la cuisine.

 » – Ben voilà, comme je m’ennuyais je suis allé ranger le grenier. Beaucoup de poussières et une chaleur d’étuve y régnaient. J’ai nettoyé, rangé, et même jeté les objets cassés.

Alors que j’attaquais la grosse malle, et bien… il faisait encore plus chaud !

Et d’un coup, comme ça j’ai pensé au jardin et j’ai dit « j’aimerais être sous la pluie ». Et là… plouf … ça fait beaucoup d’eau n’est-il pas ?

Attends, si je comprends bien, tu as fait un vœu au-dessus d’une malle dans le grenier d’une maison habitée par des générations de sorciers, de sorcières, de magiciens, magiciennes mages et autres professions irrationnelles ?

T’es-tu rendu compte mon apprenti sorcier préféré que le matin ce sont les objets qui viennent à toi et non toi que vas aux objets ? Et toi, tu fais des vœux comme ça sans réfléchir dans un lieu où la moindre des petites cuillères est magique ?  Nigaud ! Crétin ! Bête à foin !!

Jean, penaud et essoufflé ne pouvait que lui donner raison. Sa magie était encore naissante mais bien présente même s’il ne la maîtrisait pas vraiment. Il ne pouvait cependant annuler le vœu formulé au-dessus de la malle.

Pour une fois, sa bévue risquait de durer. Sa sœur avait beau se moquer de lui, il la sentait bien embarrassée. Comment faire pour rompre le charme ?

Nom d’une chouette empaillée ! On va sortir les grimoires ! Et Elise de se précipiter vers l’immense bibliothèque familiale.

« – Allons, voyons, voyons…Ah oui !! « Sorts, ressorts et catastrophes !!

– Ah mais ça c’est pour toi Jean !! »

Elle ouvre le grimoire sur la grosse table en bois massif, elle cherche… longtemps, elle épluche tous les textes, mais contrecarrer le sort de la malle s’avère difficile voire impossible en l’état de son savoir.  

Elle essaie plusieurs formules. Compliqué pour qui ne s’y connait pas vraiment.

« – allons, voyons racines de mandragore…

On entend un « ça ne va pas non ? »  et la mandragore se sauve à toutes jambes. »

Elise est inquiète, le jour avance le pauvre Jean est condamné au jardin qu’il risque de noyer par sa seule présence.

Il faut dire qu’Elise essaie de remettre les choses en place avant le retour de la maisonnée. Convaincue qu’elle est de parvenir à rompre le sort.

Soudain, la voix de sa mère s’élève dans son dos.

« – On peut savoir pourquoi il pleut sur ton frère et uniquement sur lui ? »

Elise n’a guère le choix de conter par le menu les différentes étapes de la journée.

« Je vois … » Sophie est une grande magicienne, et elle est aussi une mère aimante et indulgente, en regardant son fils trempé dans la moiteur du crépuscule, elle sourit attendrie.

Elle lève la main et enfin la pluie cesse. Il ne te pleut plus…

« Jean, mon fils, viens, on a des choses à se dire. »

Jean s’approche, la mine dépitée, s’attendant à une volée de bois vert, à une forte réprimande…qui ne vient pas.

Devant sa mine déconfite toute la famille éclate de rire. « Il te pleut mon cher Jean ! il te pleut !! »

N’oublie pas que souvent pour nous punir les fées nous exaucent. Allons, j’espère que tu tireras la leçon de cette douche froide…

  •  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s