Les urnes ont vomi

Les urnes ont vomi !

 

 

Bon, c’est fait. On a eu beau dire, beau faire, beau expliquer, démontrer, c’est fait, c’est voté.

Que faire désormais ? Qu’ajouter ? C’est vrai qu’il y a longtemps que le bruit des bottes n’a pas retenti dans la vieille Europe. Nostalgie quand tu nous tiens !

53 % ce n’est pas une erreur, c’est une horreur ! 53 % c’est autrement évocateur que le petit 20 % qui avait déchaîné les foules jadis, autrefois, il y a longtemps déjà…

Les urnes n’ont pas parlé, elles ont vomi. Le racisme ordinaire, la peur de l’autre, du lendemain, du chômage. La banlieue sacrifiée, les flics instrumentalisés, les « émeutes » orchestrées par les autorités comme pour montrer qu’ « on a drôlement bien fait de voter Sarko ». Elle est belle la douce France !

Un petit Napoléon pour un grand peuple de fachos. Tous à la droite de l’extrême droite ! Tous à la droite de Le Pen qui pour le coup va passer pour un modéré. J’en veux pour preuve le glissement de son  électorat vers Sarko  qu’il trouve plus « couillu ».

Tout y est passé, de l’insécurité (non prouvée) à l’Europe. Tout, tous les lieux communs faciles à comprendre et à retenir. Faciles à régurgiter par ces néofascistes bornés.

Sûr que je voudrais pousser une gueulante, comme celle que j’avais poussée à l’époque « Le Pen écrase Jospin ». Mais bon, lui n’avait pas passé la barre (trop mou ?), l’autre si.

 

Alors bravo ! Ils l’ont voulu mais moi je l’ai eu, moi, comme les autres. Moi qui vois que l’émigration des uns fait le beurre des autres. Les employés polonais ou autres qui viennent bosser six mois au taux horaire de leur pays et qui s’en retournent chez eux sans moufter. (Sarko et Chirac commémorent ensemble l’abolition de l’esclavage : joli non ?)

 

Putain ! Je hais la démocratie ! Celle qui vous met à la merci d’une bande d’abrutis incapables de s’informer, de se voir manipulés.

Ceux-là, lorsqu’on leur dit « eh, fais gaffe ! tu sais qu’il a fait interdire deux livres et quelques reportages négatifs pour son image ? Qu’il a fait virer le rédac Chef de Paris Match pour crime de lèse cocufié ? »

Ceux-là crient à la manipulation par les médias alors que c’est précisément leur petit « président » qui les tient et qui les tient bien les médias !

Un slogan prometteur d’un avenir qui déchante « La France tu l’aimes ou tu la quittes : Bienvenue à Sarkoland ! »

Un commentaire sur “Les urnes ont vomi

  1. je n’ai pas encore tout lu mais le texte sur sarko est extra, c’est exxactement ce que je pense mais toi tu sais mettre les mots… bravo!!!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.